Outer Limits

 

(1)
Crystal In Sight, 2011
Crystal en Vue

 
 

Focalisé sur la matière façonnée par son environnement, ce projet initie une temporalité au ralenti et une contemplation qui invite au passage vers un espace autre.

Les matières mises en œuvre sont réduites à l’essentiel et se caractérisent par un aspect des plus minimal. Cependant, quelques feuilles de calques pliées et posées au sol, des fibres, ou encore un carton plume noir et satiné se révèlent des supports d’expériences perceptives : identité, habilité et solidité deviennent ainsi ambiguës. Par mon interaction avec le support, je vise à la retenue et à une mise en retrait se caractérisant par un geste infime. Un regard attentif est posé sur la matière, dont le degré de transformation flirte avec le presque-rien : un positionnement dans l’espace, l’appréhension de distances et mouvements, ou encore le coup qui effleure le support sans lui ajouter ou lui soustraire de (molécule). Cette recherche de l’économie du geste questionne donc le mode d’existence et la limite de cet objet-matière qui devient œuvre.

Plusieurs points de vue sont indispensables pour appréhender la même pièce, qui peut seulement être animée par le déplacement du spectateur. L’environnement acquiert autant d’importance que l’objet plastique. La proposition réside dans l’expérience physique de l’objet et l’exploration de la limite extérieure de la perception. Le spectateur absorbe autant qu’il est absorbé.

 
 
 

(2)
Sans Titre, 2012

 

(3)
Beam Split, 2012
Séparation du Faisceau

 

(4)
Sans Titre, 2012

 

(5)
Sans Titre, 2012

 

(6)
Layers, 2012
Couches

 
 

(7)
Prism, 2012
Prisme

 
 

 

(1)
Crystal In Sight, 2011
Crystal en vue
Video. Durée : 7 min. 10 sec.
Prise de vue fixe dans une voiture en mouvement. Un gros plan sur du crystal (tissu plastique transparent), qui capture toutes les lumières environnantes pour suggérer un paysage d’une autre échelle.

(2)
Sans Titre, 2012
Installation, Fibres de laine et papier calque.
Plusieurs points de vue sont proposés pour appréhender la même pièce, qui peut seulement être animée par le déplacement du spectateur. De loin une tache grise est visible. Elle s’efface lorsque l’on s’en approche. Cette expérience perceptive prend place avec une complicité consciente.

(3)
Beam Split, 2012
Séparation du Faisceau
Sculpture, papiers colorés, hauteur : 30 cm.

(4)
Sans Titre, 2012
Sculpture, Carton plume, 70 x 100 cm.
Une accumulation de coups de marteau change la surface, sans addition ou soustraction. Une tâche presque imperceptible ouvre vers un hyperespace.

(5)
Sans Titre, 2012
Photographie, Impression sur dibond, 100 x 70 cm.

(6)
Layers, 20121
Couches
Sculpture, carré de Tulle et encre.
Un dessin sur un tissu, transparent et finement drapé qui semble se mêler avec son ombre. Les taches d’encre se superposent jusqu’à former un noir complet.

(7)
Prism, 20121
Prisme
Installation, 5 feuilles de papier calque.
Une limite est soulignée. Une paroie verticale est suggérée.